Revenir au blog

Germinatorium Rolisticus

Artisans de jeux de rôles originaux
Nous sommes le Jeu 28 Oct 2021 17:33

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Dim 20 Sep 2015 12:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Lun 31 Aoû 2015 17:25
Messages: 57
Coucou!

Ces derniers temps j'ai réfléchi pas mal à DCDA (parce que oui, j'accroche vraiment à cet univers et ce système) et surtout à la présentation que tu nous en avais fait, Kami (qui est un des seuls points de référence que j'ai, avec les documents que tu m'as passé sur les lames majeurs et le dit des origines).

Notamment parce que je joue une femme (1) de pouvoir (2), je me sens un peu floué dans l'histoire. Tu l'as dis clairement à la présentation/création, la question religieuse reste sensible pour toi et notamment la volonté de ne pas se trouver dans le "carcan chrétien" que connut notre Moyen-Âge/Renaissance européens. Et pourtant, j'ai bien l'impression que ce que tu fais sortir par la porte entre par la fenêtre.

Evidemment, mes questions et réflexions sont là pour faire avancer les choses (pas du tout pour accabler) et sont cantonnées à la compréhension que j'ai de cet univers (et pointent peut-être davantage des choses à préciser qu'à jeter à la poubelle).
Allons-y :

1) "L'égalité homme-femme"

Tu déclares haut et fort que dans DCDA, il y a une égalité homme-femme, placé sous le signe de la complémentarité (en parallèle avec les astres, Soleil et Lune, etc.). Hormis les dangers de l'idéologie de la complémentarité (homophobie, légitimation de la domination de la femme, etc. - pour ça, je te renvoie à des théoriciennes féministes excellentes), dans ce qui est appliqué concrètement, la femme me parait clairement placée dans une relation d'infériorité et d'assujettissement à l'homme.
Dans le couple, la femme conseille, l'homme agit. C'est donc l'homme qui prend la décision finale, nous sommes d'accord? Si une femme n'est pas d'accord avec son mari, qu'elle lui conseille A mais qu'il décide B, c'est quand même B qui est appliqué, non?

Dans cette logique, j'ai l'impression (mais je peux me tromper) que la femme est systématiquement cantonnée dans ce rôle de second plan, de conseillère, d'historienne, de mère. L'homme quant à lui prend les décisions, est en prise avec le concret des choses.

Un bon exemple de ça est la dynamique au sein du couple Empereur/Impératrice.
L'impératrice propose des lois à l'empereur et nomme les juges.
L'empereur, quant à lui, décide des lois à adopter ou non et dispose de la Police sous ses ordres. Il a les clés. Si il ne veut pas faire passer une loi, l'impératrice n'a en principe aucun pouvoir pour la faire voter.
L'empereur dispose de l'armée et de la police à ses ordres, il a donc un rôle exécutif bien plus important que l'impératrice qui, elle, ne peut "que" juger les gens arrêtés par la police. A nouveau, si l'empereur ne veut pas qu'une personne soit poursuivie, elle ne le sera pas. A l'inverse, si l'impératrice désire voir quelqu'un traduit en justice, elle n'a d'autre moyen pour y arriver que d'avoir l'aval de l'empereur (si il refuse de faire arrêter la personne en question, elle ne le sera pas).

Dans le cadre plus restreint du couple noble, c'est encore pire: l'homme peut prendre les décisions qu'il désire! Il doit en principe consulter sa femme mais qu'est-ce qui l'empêche réellement (je ne considère pas les préceptes de morale comme un empêchement réel, peut-être que ça l'est dans DCDA?) de ne pas tenir compte de son avis et de prendre les décisions qu'il désire?

Il est d'ailleurs amusant à la réflexion de voir que sur notre table, on a tenté de contrer ça au moyen d'une devise, "un homme ne peut prendre de décision importante sans l'accord de sa femme". Je ne sais pas si tu te souviens des débats qu'avait susciter la formulation (et l'ajout du mot "important" qui veut tout et rien dire)?
Et puis qu'est-ce que ça change finalement? Concrètement, il peut toujours le faire.


2) La sexualité, le couple et le mariage

Autre problème que je vois dans cet univers, entrainé par la complémentarité homme-femme énoncée plus haut, c'est le rapport à la sexualité, à l'homosexualité notamment, et au mariage.

Je trouve ça très dommage que, dans un univers parallèle (où tu dis vouloir te distancer d'une religion de répression comme l'a été l'Eglise catholique européenne), on reproduise une homophobie si féroce. Sous un prétexte religieux (la complémentarité fondamentale entre Soleil et Lune), on s'autorise à bannir toute homosexualité de la société (si je me souviens de la création, l'homosexualité est même bannie de la vie sexuelle hors-mariage, pourtant déclarée "super libre").

Sur ce sujet de la sexualité, justement, pourquoi ne pas continuer la liberté sexuelle en mariage? Tu nous as dit que, tant qu'on était pas marié, on pouvait grosso merdo coucher avec tout le monde (mais pas du même sexe). Pourquoi cela devrait-il s'arrêter en mariage?
C'est là où pour moi les codes judéo-chrétiens entrent par la fenêtre: quand on sait ce qu'a été (et continue d'être dans une moindre mesure) l'institution du mariage par chez nous, c'est un peu dommage de la reproduire dans un monde libre et imaginaire, non? Durant des siècles, le mariage a servi grosso-modo d'alliance politique entre familles puissantes et d'appropriation de la femme (qui abandonne son nom, donc son identité, et est sommée à la fidélité pour assurer que les enfants qu'elle produira sont bien ceux de son mari - mari qui, bien souvent, pouvait s'entourer de maitresses sans entrainer d'autres réactions qu'un sourire complice et un discours sur les "besoins naturels" des hommes opposés à "l'hystérie" féminine).

Enfin, lié à ça, il y a justement ce fait qu'une personne n'ait de pouvoir que marié. Donc quelqu'un qui n'éprouve pas d'amour pour quelqu'un d'autre (puisque tu certifies que, dans ce monde, le mariage se fait par amour) ne peut pas régner ou exercer une fonction officielle? J'ai des difficultés à penser que le mariage ne devienne pas politique dans ce cadre. Surtout que, si on ne se marie que par amour, ça implique qu'on aime forcément quelqu'un de son rang qui soit disposé à compléter notre statut et nous aime en retour... J'ai du mal à voir tout ça fonctionner.

********

Voilà donc quelques réflexions générales sur ce que tu nous proposes. Comme tu veux des retours, en voilà :D

Et je termine avec une question plus personnelle: admettons que Granit décède, qu'arrive-t-il à Nimbe? Peut-elle prétendre à la succession de Val-Grondant (ça fait 7 ans qu'elle y vit comme future dirigeante)? Sous quelles conditions? Avoir un enfant de Granit?
Doit-elle retourner vivre à Ile-en-Sable?
Et tiens, d'ailleurs, est-ce qu'aujourd'hui elle est considérée comme une Ile-en-Sable ou une Val-Grondant? Je veux dire, si elle avait un "nom de famille", ce serait quoi?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 23 Sep 2015 10:53 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Sam 8 Mar 2014 00:26
Messages: 586
Voilà le message honteusement oublié de ma personne !!! ^^"
Effectivement, je l'avais loupé, désolé. m(_ _)'m

Je vais tout reprendre point par point.

D'abord, pour les questions précise sur Nimbe, on a répondu hier à l'oral mais je le remets ici, pour la postérité.
Si Granit, ton mari et fils aîné (et seul fils, d'ailleurs) du seigneur local décède, qu'arrive-t-il à Nimbe (qui n'a pas d'enfant avec lui) ?
→ Il n'y a là-dessus pas de réponse universelle, à chaque Maison de définir ses lois (tant qu'elles ne vont pas à l'encontre des lois impériales, ni a priori à l'encontre des lois royales mais là à chaque Maison de gérer ses dérogations ^^).
Normalement, Nimbe est maintenant part entière de la Maison qui l'a accueillie lors de son mariage, c'est donc officiellement une Val Grondant.
Quoi qu'il arrive, en tant que femme, tu ne peux pas être seigneur. Sans enfant qui monterait sur le trône, tu ne peux assurer aucune régence ni faire éminence grise et donc gouverner officieusement non plus.
Si tu as un enfant, alors il y aurait une longue dispution maisonnale pour savoir si le fils de Granit-qui-n'a-pas-été-seigneur peut-être seigneur ou pas, on verrait qui plaide pour quoi et ça serait la farandole des jeux d'alliance et de pression.

Nimbe est-elle considérée comme une Île-en-Sable ou une Val Grondant.
→ Au moment du mariage, le couple choisit une Maison. Dans ton cas, ce fût Val Grondant. Ce qui se rapproche le plus de notre "nom de famille" moderne, c'est la Maison. Si le seigneur de Val Grondant venait à renier son allégeance au roi d'Île-en-Sable et préter allégeance au roi de Mille Méandres (par exemple ^^), alors tu serais Nimbe Mille Méandres, Maîtresse du Protocole de la Maison Val Grondant. ... Et tu aurais une sacrée pression de la part de ta Maison natale !!! ^^"


1) L'Égalité Homme-Femme.
Effectivement, la femme n'est pas vraiment l'égale de l'homme sur le plan décisionnel. C'est un mensonge. =)
Par contre, je voudrais développer plus, il est vrai, le rôle de la femme, définir quels "champs de compétences" incombent nécessairement à des hommes, et lesquels incombent nécessairement à des femmes.
Pour l'instant hormis Seigneur/Dame et Prêtre/Prêtresse, ça n'est pas définit et chacun peut bien être ce qu'il veut.
Je voudrais repartir des clichés/archétypes de l'Homme et de la Femme pour définir un peu plus tout ça. Je suis preneur de suggestions. n_n

Pour l'Empereur, tu te trompes sur un point qui change tout.
Il a l'armée impériale (donc une armée, THE armée, si tu veux, mais déjà c'est pas la seule qui existe), mais il n'a absolument aucune police.
Il n'y a pas de police. Les juges sont saisis par des Maisons/seigneurs/rois s'ils estiment que quelqu'un ne respecte pas une loi impériale. Charge à la personne accusée de se défendre, après si elle veut ne pas être présente, ignorer le verdict et se retrancher sur ses terres fortifiées et lourdement armées, libre à elle. C'est à ça que sert l'armée impériale (et l'armée du gagnant du procès, et les armées de tous les seigneurs qui voudront se faire bien voir du Trône Impérial ^^).
On peut faire le parallèle avec les bulles d'excommunication papales. Un seigneur pouvait toujours lui dire "je t'emmerde", mais c'est l'ensemble de la communauté autour qu'il se met à dos (a.k.a à peu près toute l'Europe ^^').
Et donc, ces juges sont nommés par l'Impératrice, ils répondent directement à elle. Et ils sont "saisis" directement par les plaignants. Ça te paraît un peu plus équilibré ? ^^

L'Empereur ne peut pas "ne pas légiférer" sur un problème soulevé par l'Impératrice, par contre il légifère comme il l'entend.
Il est ÉVIDENT que tout ne se joue pas uniquement lors des séances officielles. Et élire une Impératrice, c'est choisir quelqu'un qu'on pensera capable de peser auprès de l'Empereur. L'inverse aussi, d'ailleurs, quand on va élire un Empereur. Je te rappelle qu'ils doivent se marier, et donc a priori ils partagent le même oreiller. ;)

Dans un couple noble, c'est différent. La culture fait que les femmes sont bonnes conseillères, mais non rien n'oblige un noble (ou pas noble, d'ailleurs) à écouter sa femme. Il aura par contre par culture tendance à écouter certaines femmes  une prêtresse, une amie, une mère, une sœur, parfois sa propre femme...
Pour le Seigneur, sa femme n'est pas forcément sa Première Conseillère. Sa femme aura une charge, mais ce n'est pas forcément celle de Première Conseillère. Et c'est (a priori) le Seigneur qui choisit sa propre Première Conseillère, comme en France le président choisit son premier ministre. Donc il devrait écouter ce qu'elle a à dire.
C'est le cas chez vous, le Seigneur Endure a pour Première Conseillère Océan, alors que son épouse est Moisson, qui est... euh... elle gère la diplomatie extérieure, il me semble, faudra vérifier. ^^"

Chez vous, vous avez ajouté (interprétation "personnelle" dans votre Maison) qu'un homme devait toujours demander conseil à son épouse. C'est spécifique de votre Maison, oui. Mais il n'y a rien à contrer ; dans certaines terres, c'est parce parce que c'est ton épouse qu'elle est de bon conseil, ou qu'elle est de bon conseil pour toi.



2) Sexualité, couple, et mariage.
L'homosexualité bannie, comme beaucoup de choix pour cet univers, c'est moteur de jeu. Du coup, il devient intéressant dans ce jeu de jouer un homosexuel, ou un bi, ou quelqu'un qui doute et se cherche... Ou d'avoir quelqu'un comme ça dans ses proches. Ou d'avoir une grande tolérance sur le sujet sur une certaine terre, jusqu'à ce qu'un voisin vienne mettre son nez là-dedans et brandir la diablerie pour vous faire suer. Etc, etc, etc.

On peut coucher librement avant le mariage, mais pas après. Mais avant c'est pas orgie tous les soirs non plus. Puis faut quand même pas tomber enceinte...
Il y a des raisons "logiques" inspirées de l'histoire, tu les as citées toi-même : s'assurer que l'enfant héritier est bien issu du bon père, puisqu'on n'a pas encore inventé le test génétique de paternité.
Il y a aussi (et surtout) là encore des raisons de terrain de jeu intéressant. Oui, un mariage c'est aussi de la politique, oui tu auras eu des amants d'enfance qui veulent pas forcément de toi pour plus, ou qui veulent mais les parents désapprouvent, quid si tu tombes enceinte, tu passes d'une certaine "liberté" à un engagement ferme (enfin... plus ou moins ^^").
Bien sûr que ça crée plein de situations compliquées et foireuses. Le système politique est aussi conçu comme ça. ^^'

D'ailleurs, c'est un point que j'aurais voulu voir ressortir de la créa de perso, via les Relations, et ça n'est pas le cas. J'ai beaucoup de choses à reconsidérer pour la créa de perso (plus rapide, sans perdre en richesse, voire ajouter des choses de ce genre, gagner en pertinence en fait sur les éléments créés).

Une personne N'A PAS de pouvoir que marié. o.O
C'est uniquement le cas pour les Prêtres et Prêtresses (et Grands Prêtres, Grandes Prêtresses, Papes et Papesses). Tu peux être seigneur, conseiller, procureur, soldat du rang, potier, ce que tu veux... sans être marié.
Et si, oui, le mariage est politique. Chez les nobles, du moins, il l'est. Mais on essaie tant que possible de respecter les sentiments et envies de ses enfants. Plus on est important (grande Maison, grosse influence, premier né ou huitième de la fratrie...), plus la part de politique pèse lourd. En ce sens, faut imaginer une +/- pression familiale équivalente à celle actuellement dans les familles asiatiques riches/influentes. ^^'



Voilà, je crois que j'ai fait le tour de ces questions, hésite pas si y a des trucs pas clair, si ça soulève d'autres questions, si t'es pas d'accord... n_n
Et juste pour préciser, bien évidemment que ce n'est pas pour accabler, bien évidemment que ça fait avancer les choses, et d'ailleurs jeter des morceaux à la poubelle fait partie du processus de faire avancer les choses. n_n
Toutes ces questions me font plaisir, énormément plaisir, et me permettent de clarifier des choses qui ne le sont pas forcément pour moi non plus. n_n

_________________
Image
Brand a écrit:
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 24 Sep 2015 11:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Lun 31 Aoû 2015 17:25
Messages: 57
Cool :)


Alors...Déjà cool que tu le prennes comme ça (j'ai déjà eu affaire parfois à des gens qui criaient dès qu'on touchait à leur "bébé", c'est horrible), juste un point qui du coup n'est pas clair dans la description des lames majeurs (en tout cas la version google doc à laquelle tu m'as donné accès):
Citation:
Pour l'Empereur, tu te trompes sur un point qui change tout.
Il a l'armée impériale (donc une armée, THE armée, si tu veux, mais déjà c'est pas la seule qui existe), mais il n'a absolument aucune police.


Dans la lame, tu dis justement que l'armée est un genre de police ;)
Donc faudrait modifier ça!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 24 Sep 2015 12:56 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Sam 8 Mar 2014 00:26
Messages: 586
... J'ai écrit ça, moi ?! ^^"
C'est ça d'engager des gens qui sont pas pros... Allez hop, 10 coups de fouet ce soir...

Blague à part, je pense que j'ai très mal formulé la chose voulu dire que l'Empereur peut envoyer une armée taper sur les récalcitrants qui ne voudraient pas se plier à une loi impériale, si besoin.
Mais c'était pas clair...

Merci. ^^
Et tu peux toucher à mon bébé autant que tu veux, si c'est pour le rendre plus beau. n_n Sans critique, on avance pas. J'ai vu suffisamment de jeux amateurs tout pourris pour ne pas avoir envie d'ajouter un monstre à la fosse. ^^

_________________
Image
Brand a écrit:
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com