Revenir au blog

Germinatorium Rolisticus

Artisans de jeux de rôles originaux
Nous sommes le Dim 24 Oct 2021 19:45

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Lun 26 Mai 2014 13:58 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Jeu 27 Fév 2014 13:26
Messages: 546
Localisation: fontenay sous bois (94)
*Assis au-prés du feu, Kersa se remémore les sagas des ancêtres, leurs exploits, leurs chutes et bien d'autres choses encore. Son regard se perd dans les flammes et il murmure*... "Je me rappel, c’était un dimanche..."

Et oui, ce dimanche 25 mai, nous avons pu tester la dernière mouture de Bibracte "grand cru 2014" et y'a pas à dire, ça envoie du paté ! Trèèès prometteur 8-)

Nous avons donc joué les sénateurs, représentants des grandes familles de l'oppidum aédui (capitale celte du peuple aédui/éduen selon la prononciation), en charge de gérer la cité et ses concitoyens, sans oublié les quelques problèmes que peuvent susciter les ancêtres et leurs cultes omniprésents. :P
Vieux croulant ou jeune blanc-bec à grande gueule, en passant par la matrone aussi large que haute ou encore langues de vipères, dans un style tous plus "bling-bling j'me la pète" les uns que les autres, le vergobret (chef du sénat élu pour un an) avait du soucis à se faire !
à l'ordre du jour, devait-on sacrifier ou exiler les fauteurs de troubles de la fête du printemps (insubordination, incendie, vol d'armes ancestrales, etc...) avec en plus, un balcon de l'arene qui s'est effondré en tuant des personnes importantes et le grand taureau blanc qui s'est déchainé et a tué lui aussi, plusieurs personnes. Bref, que de mauvais présages...
Voila pour le contexte :mrgreen: .

La partie
ce fut une partie courte (4-5h de jeu) qui pose doucement les prémices de la campagne. Nous n'avons pas pu pleinement explorer l'aspect "quotidien" de la vie de nos sénateurs, mais ça n'a pas été gênant, surtout pour une partie courte.
Par-contre nous avons plongé dans un récit fait par un être sorti tout droit de la bouche et de l'estomac d'un des sénateurs :shock: , qui nous a raconté comment il était arrivé là (et hop un saut dans le monde des morts). La mise en abime a été un peu longue car il faut, je pense, s'habituer à ce principe de sauts d'une histoire à l'autre, tout en gardant à l'esprit que ce n'est qu'une scénette avec une fin définie, ce qui n'est pas toujours évident pour tous les joueurs, lorsqu'on est pris dans le récit.
En tout cas, nos chers sénateurs ont du pain sur la planche et après la fessée qu'ils ont collé aux Arvernes (un autre peuple celte en opposition avec la conquête romaine) à la frontière, ils vont devoir vraiment prendre en main le chaos qui doucement s'installe dans l'oppidum.
Comme je l'ai dit plus haut, c'est une entrée en douceur dans la campagne ouverte et j’espère que d'autres joueurs viendront enrichir les récits au fur et à mesure.

Système de jeu
Je présente brièvement le système sans rentrer dans les détails, je laisserai à Nico' le loisir de nous en parler quand il aura mit tout ça au propre. Donc navré si ça n'est pas très clair pour certains qui ne connaisse pas le jeu :? .

Nous avons donc pu tester le système narratif "Gigogne", qui marque le grand retour des histoires dans l'histoire au sein du jeu \o/.
La mécanique de jeu a été aussi revue et épurée (si si :P) pour soutenir le plus discrètement possible la narration au niveau des personnages (plus que trois compétences : Présence, Actions et savoirs). Les sénateurs ont, par-contre, des fiches de familles pour mieux cerner les différentes "ressources" dont ils disposent (artisanat, druidisme, armée, commerce, etc...).
Le système de conflits trouve un nouveau souffle et participe lui aussi pleinement à cette ambiance de discutions celtiques, où l'on hésite pas à surenchérir les faits pour se faire bien voir de son auditoire. Faits notables ou non, scènes héroïques ou catastrophiques, contreparties de l'opposant, en un jet de dé on se retrouver à narrer des récits dans la plus pure tradition celtique !

Conclusion
Cette nouvelle mouture de Bibracte promet de très belles choses, c'est un fait ! Avec des explications plus rodées et des joueurs un peu plus habitués, ça risque de donner des récits absolument géniaux !
Bref, quelques petites choses encore à peaufiner, mais la base est clairement là. Je ne peux que vous inciter à venir le tester si vous êtes un fondu de RP et de récits épiques ;)

_________________
"je fais du jeu de rôles, pas des math !"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 26 Mai 2014 20:47 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Sam 8 Mar 2014 00:26
Messages: 586
Vous montez quand?? ^^'

Difficile de juger sur bases de ce retour, je serai curieux de savoir comment est gérée l'aspect "gigogne".

Et sinon, pour les fauteurs de troubles, ce serait pas les PJs d'une précédente partie? Ca fait un peu (beaucoup) comportement de PJs immatures en mode défouloir (de ceux qui me brisent mon plaisir de jeu), mais c'est peut-être le résumé au lance-pierre, qui donne cette impression.

_________________
Image
Brand a écrit:
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 26 Mai 2014 22:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Lun 12 Mai 2014 20:43
Messages: 43
KamiSeiTo a écrit:
Et sinon, pour les fauteurs de troubles, ce serait pas les PJs d'une précédente partie? Ca fait un peu (beaucoup) comportement de PJs immatures en mode défouloir (de ceux qui me brisent mon plaisir de jeu), mais c'est peut-être le résumé au lance-pierre, qui donne cette impression.

Hé, hé ! Si évidemment que ce sont les PJ de la partie précédente qui ont été jugé... pas les joueurs, hein ! (et ce ne sont que les personnages que j'ai choisit d’exécuter en public en proposant à tous les joueurs potentiels de participer.) Les joueurs n'étaient pas mauvais et le résultat d'une histoire en jeu de rôles résulte toujours d'une alchimie complexe. Et pour la peine, si les personnages de la première partie avaient quelque chose d'immature et de défouloir en eux, cette substance m'a semblé aussi désagréable qu'intéressante... la preuve, c'est que j'ai finalement choisit de complètement l'exploiter pour lancer la campagne ! ;)

Kersa a écrit:
La mise en abime a été un peu longue car il faut, je pense, s'habituer à ce principe de sauts d'une histoire à l'autre, tout en gardant à l'esprit que ce n'est qu'une scénette avec une fin définie, ce qui n'est pas toujours évident pour tous les joueurs, lorsqu'on est pris dans le récit.

Je pense aussi que la mise en abime a été un peu longue et moins passionnante qu'elle aurait pu être. Mais ensuite, nos avis divergent. ^^ Je ne pense pas que le seconde niveau d’histoire soit systématiquement une scénette avec une fin définie. En tous cas, je ne veux pas qu'un format s'impose aux histoires gigognes, bien au contraire, tout devrait être au "ressenti" de la table. Je serais ravi d'une partie qui commence par le récit du sénat... plonge les personnages dans le récit d'un autre personnage... et que ce récit deviennent l’histoire principale d’une partie. On n’en ressortirait qu’au tout dernier moment… (Et il y a plein d’autres variantes évidemment.)

je ferais plus tard mon petit Debrief'... ;)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 26 Mai 2014 23:52 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Jeu 27 Fév 2014 13:26
Messages: 546
Localisation: fontenay sous bois (94)
@KamiSeiTo => PJ immatures en mode défouloir ?! ouch t'y vas fort :lol:
J'avoue avoir eu une créa' de perso qui a orienté sa mentalité vers, effectivement, quelque-chose d'assez sombre. Sur le moment je n'ai pas vu d'autres pistes pour le jouer et il semble que ça rayonné sur les autres joueurs et que du coup, la partie a pris un ton assez rebelle. :?
bref, perso je ne l'ai pas vécu comme un défouloir mais plutot comme un drame. Mon erreur a été d'impliquer les autres dedans alors qu'ils auraient du être pour lui, ses gardes-fous.

@Mon ami-râle (j’étais obligé de la faire au moins une fois :P) => arf je me suis mal exprimé :?
je ne parlais que de la scène que l'on a joué en tant que tel et non toutes les mises en abimes possibles ;). Évidement que celles-ci se doivent d’être de longueur variables, en fonction de leur intérêt narratif et de l'immersion des "interprètes" ^^.

_________________
"je fais du jeu de rôles, pas des math !"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 27 Mai 2014 06:29 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Sam 8 Mar 2014 00:26
Messages: 586
Autant pour moi (oui, je l'écris comme ça), comme je l'ai dit
KamiSeiTo a écrit:
c'est peut-être le résumé au lance-pierre, qui donne cette impression.

J'espère avoir offensé personne... *é_è*

Disons qu'en général le côté "je respecte pas l'autorité" en mode "je fouille les poches du roi/policier/Batman pendant qu'il nous briefe sur sa mission" et "oooh! Des armes ancestrales, vas-y je les loot!" que j'ai extrapolé de la demi-phrase m'ont fait imaginé ce genre de partie par ce genre de groupe. ^^' (Mais encore une fois, c'était juger sur 5 mots... littéralement. u_u)

Mais sur les mêmes bases on peut imaginer 80 réalisations complètement différentes. n_n (Fallait faire un compte-rendu de l'autre partie, Na! :P)
Ceci dit, ce que tu dis sur le manque de garde-fous laisse à penser qu'il y a peut-être eu un peu de dérive que tu ne souhaitais pas toi-même, et avec des moyens de la contrer... Oh! Le sujet d'un nouveau fil de discussion...^^"

_________________
Image
Brand a écrit:
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 31 Mai 2014 00:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Ven 23 Mai 2014 23:44
Messages: 45
moi un kikoo qui fout en l'air des parties? meuh non! :roll:

c'était une expérience très gratifiante, et je comptes bien la reproduire... plusieurs fois de préférences!

en même temps mon Cher Kersa, si ton perso n'avait pas été haït par tout le monde ( ce qui dénotes le pire Karma imaginable, même si c'est pas très celtique comme concept. ) ben on aurait ptét' pas finit comme ça! :lol: mais je n'ai pas sentis que nous étions des joueurs "destructeurs", quelque soit la façon dont on aborde la chose, j'ai trouvé que tout se tenait.

Ensuite désolé si la mise en abime fut longue, mais je me plonges assez facilement dans les univers bien construit, sombre, stressant avec une pincée d'épique ( voilà, j'ai fais mon jeu de mots Pourris, je rentre chez moi. ) je n'ai donc absolument pas vu le temps passé, sauf une fois je crois...

Bref, essayons une partie plus longue la prochaine fois, je dois admettre que le côté "vie quotidienne", dans un univers tel que celui-ci m'enchante et me donne envie de faire plus. ^^


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 31 Mai 2014 13:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Lun 12 Mai 2014 20:43
Messages: 43
Rah là là ! ^^
je voulais faire un petit debriefing rapide... et voilà que j'ai déjà écrit 4 pages depuis ce matin... non, c'est hors de question que développe tout ça correctement ici... chaque point va soulever une autre réflexion et on ne sera pas sorti de l'aub... de l’oppidum. Déjà que j'étais pas sûr de vouloir transmettre Bibracte à l'écrit... :)

bon, histoire de dire au moins quelque chose :

la partie de la dernière fois était un petit démarrage sur de nouveaux outils de Bibracte. Je n'ai pas pu tester tout ce que j'ai mis en place (tables d'évènements, cartes de PNJ), mais il m'importait surtout d'expérimenter une nouvelle hauteur d'univers (le sénat) et le "nouveau" système. Le principe de dés narratifs demande encore à être bien rédigé pour être facilement intégré par le groupe. J’ai déjà bien avancé, et je vais faire aboutir ça très vite.

Niveau groupe, nous sommes en train de prendre nos marques. Et ça se passe plutôt pas mal du tout. Un jeu de rôles reste une "performance" qui résulte des attentes et des compétences de plusieurs personnes. Dans le cadre d’une campagne, ça me semble toujours très intéressant. Dans une campagne ouverte, c’est tout simplement passionnant ! Les groupes peuvent se faire et se défaire à volonté. Ils peuvent interagir d’une partie sur l’autre, etc. j’espère vraiment arriver rapidement à regrouper 8 ou 10 joueurs… 20 étant juste idéal pour remplir toutes les places du sénat (bon, mais là on les atteindra peut-être pas).

Bon, je lance directement la partie suivante... dans la partie du forum qui correspond à ça... mais bon... ça aura peut-être encore davantage sa place dans la serre de Bibracte... bref, je vais faire à ma sauce.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 31 Mai 2014 13:40 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Sam 8 Mar 2014 00:26
Messages: 586
Mon Amiral a écrit:
ça aura peut-être encore davantage sa place dans la serre de Bibracte... bref, je vais faire à ma sauce.

Si tu veux, il est possible de déplacer a posteriori des fils de discussions dans d'autres parties du forum, si ça te convient mieux. n_n
Hésite pas à demander.

_________________
Image
Brand a écrit:
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com