Revenir au blog

Germinatorium Rolisticus

Artisans de jeux de rôles originaux
Nous sommes le Dim 24 Oct 2021 20:05

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Lun 2 Juin 2014 10:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Lun 12 Mai 2014 20:43
Messages: 43
Je propose de ne parler que des debriefings extradiégétiques de la campagne de Bibracte dans cette partie du forum.
Tout ce qui concerne la diégèse (les personnages, l'aventure et ce qui s'y déroule) se trouvera dans la serre du jeu... je vais certainement ouvrir un fil de discussion dédié. Donc pour être bien clair on parle ici de tout ce qui est hors de l'histoire. C'est à dire qu'on peut parler de système, de mécanique, de la façon de narrer et d'interpréter, des relations ressenties au sein du groupe. on peut soulever des remarques concernant les règles et le rythme de l'intrigue, etc. On peut bien sûr dire si la partie nous a plu ou pas, de préférence en argumentant... mais ça va de soi.

Si je ne me plante pas trop, ça devrait permettre de conserver l'ensemble des debriefings de la campagne de Bibracte à la suite de ce même sujet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 2 Juin 2014 10:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Lun 12 Mai 2014 20:43
Messages: 43
Donc, je commence pour la soirée du samedi 31 mai
De mon côté, j'ai passé une bonne nuit de jeu de rôles. Je suis assez content du rythme qui permet d'alterner phases de débats, phases de gestions et phases d'actions... même si je me suis demandé à plusieurs reprises durant la partie si certaines phases ne prenaient pas trop de place dans le jeu.

Je pense que je vais devoir très rapidement me créer des outils de gestions adaptées pour les campagnes (une fiche claire pour garder en mémoire l'ensemble des projets soutenus par la politique de Bibracte et les différentes familles)... y a tellement de trucs qui se développent rapidement dans tous les sens que c'est un véritable sport de tenir à jour toutes les informations pour pouvoir leur donner une évolution sympa d'une partie à l'autre.

Petite remarque sur le cadre des parties. Ce qui se passe autour de la table ajoute pour beaucoup à l'ambiance qui peut se développer dans le jeu. Les terrines, miels, tourtes, cidres et hypocras apportent une dimension immersive évidente (j'avais écrit un article sur les 5 sens dans le JDR, il y a quelques années)... par contre, tous ces petits plus délicieux et thématiques demandent une vraie organisation... je dois dire que j'ai toujours un peu de mal à jouer sur une table surchargé de bouffe où le matériel risque à tout moment d'être dégueulassé par une tache de confiture, où des verres trop plein trinquent dangereusement au dessus des fiches de personnages. Bon, franchement ça c'est très bien passé mais je pense qu'on devrait trouver une installation plus adaptée. Je dis ça autant pour s'assurer que soit respecté le matériel de chacun que l'ensemble du lieu où se déroule la partie (l'appartement de Kersa pour ce qui nous concerne).

Enfin, petite note sur le ressenti des joueurs. j'ai une pensée toute particulière pour Darm. Sur cette dernière partie, ton personnage s'en ai pris un peu plein la tronche. Nous savons tous, qu'en jeu de rôles, l'identification d'un interprète avec son personnage peut être une sensation assez forte. Il se trouve qu'en en discutant au petit matin avec Noa, je me suis dit qu'en effet, ça avait pu te toucher un peu (je n'en sais rien finalement, puisqu'on n'a pas eu le temps d'en discuter ensemble après la partie). Au cas où, il ne faut surtout pas hésiter à le faire remarquer. En tous cas, narrativement parlant, je trouve ça super intéressant (j'espère sincèrement que tu partages mon avis)... les galères ajoutent énormément à un rôle de composition... ça apporte une dimension dramatique au personnage (ou éventuellement humoristique dans le cas d'un anti-héros). Il en devient toujours plus attachant que l'archétype du héros idéal.

Voilà, en tous cas, j'ai bien apprécié le ton et l'interprétation de chacun. Y a de la vie autour de la table... et dans l'histoire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 2 Juin 2014 12:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Ven 23 Mai 2014 23:44
Messages: 45
rassurons notre MJ de suite! je vais très bien! :mrgreen:

Mon personnage, Eritis, Général aux cents crânes d'ennemis de Bibracte, vient de se faire Humilier par un autre Senateur en combat de Pugilat. il a ensuite sacrifié un membre de sa famille, une femme magnifique et sa famille le hait. ( de 21 en relation avec je suis passé à 3. ) et une autre Sénatrice l'a insulté pour ensuite réenvenimé la situation entre les Dieux, mais ça il le sait pas. )

bien évidemment, ce que mon personnage se prend dans la gueule, je n'y suis pas indifférent, j'ai eu mal, les boules etc... mais je sais, dans la vie de tout les jours, faire très attention à ce genre de sentiments, et à doucement les mettre de côté pour ne pas pourrir l'ambiance, par contre, c'est pas direct et je reste un peu silencieux xD

Mais bon ça enrichit un peu le délire, même si le d20 sur ma famille m'a fait super mal au cul, mon inexpérience ne m'as pas fait bien penser que "hé, tu vas prendre cher là!"

après, l'avantage dans ce jeu, c'est que tout acte a des conséquences, mais que ça peut se rattraper, donc je vais me débrouiller, et au pire, Eritis sautera du Sénat et je jouerais un autre personnage après une petite pause pour laisser la place à d'autres joueurs et le temps de m'en détacher. dans tout les cas pas d'inquiétudes, j'ai mal au cul, mais ça fait partie du jeu, et en fait ça me plait! \placez vos sous entendus bien pourris ici./

d'ailleurs je m'excuse de ne pas avoir été constant dans ma "présence de jeu", j'étais fatigué et jsuis un peu malade en ce moment, en rajoutant le rhume que jme suis pris dans la gueule j'étais pas très frais au bout d'un moment! xD



en ce qui concerne la table et les... "accessoires non indispensables au jeu". à savoir de la nourriture et des boissons pouvant potentiellement salir les fiches.

grignoter un truc ou boire un coup durant la partie, je penses que ça participe à l'ambiance hors jeu, c'est à dire une camaraderie de rôlistes. mais j'ai bien sentis que le fait que certains outils de jeu soit salis te dérangeait. ^^'

donc il faudrait peut être séparer les deux... voire, si quelqu'un veut aller grignoter un truc il va le faire juste à côté sur la table Ronde. ça ne l'empêche pas de parler, participer, mais ça isole les outils, c'est juste une idée, après ça peut donner une sensation d'isolement et casser le rythme pour les joueurs.

effectivement on fait beaucoups de choses aussi nous Gérons des familles et des centaines de ressources sont à prendre en comptes à quasiment chaques décisions des joueurs.

je notes par exemple qu'on a mit 7 unités armées de Natrix pour quelque chose qui ne s'est au final pas fait... x)

ça va devenir super chaud de tout noter sur de simples feuilles... il te faudrait des tableaux, des feuilles de notes pour les persos, on peut t'aider si tu veux!


Dernière édition par Darm le Mer 4 Juin 2014 15:22, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 2 Juin 2014 14:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Dim 6 Avr 2014 16:36
Messages: 56
Allez, je m'essaye à l'exercice du retour de partie à mon tour.

Premièrement, après la période tendue des partiels, se lancer dans une nuit complète de JdR a été un moment de pur plaisir!
Surtout que la partie, de mon point de vue a été de grande qualité. (allez, j'essaye d'organiser)


Déjà, malgré les somnolences/maux de crâne/dodos des uns et des autres (moi y compris, je crois que mes torchons sur la gueule ont marqué les esprits), on a eu une belle dynamique de joueurs. Six (+ ou - un ou deux) à gérer et à jouer ensemble ce n'est pas évident. Mais je croix que tout le monde a campé des rôles crédibles, habités et vivants, et c'était très agréable. Sur ce point, toutes mes excuses (je pense à Darn en particulier que je n'ai pas épargné) si mon personnage a pu vous paraître un peu "violent". Mon intention n'a jamais été de nuire pour nuire, mais je me suis peut-être laissé aller à incarner avec passion et sans prévenir un personnage complexe et pas monolithique qui joue le jeu du Sénat, de la politique, des luttes d'influence dans un monde pas toujours bisounours... Et puis quand on arrive à un si grand nombre de joueurs, on ne peut plus rester dans une dynamique de pure cohésion, des tensions entre personnages apparaissent nécessairement (surtout dans un jeu de pouvoir politique). Ma faute, sûrement, a été de me lancer sans trop prévenir mes camarades joueurs et de ne pas penser, éventuellement, à faire des sorties de Hors-Rôle-Play pour rassurer les uns et les autres sur mes intentions de joueur à différencier des manigances du personnage.
Mais bon, tout cela, je crois, vient confirmer que tous ensemble, nous avons participé à créer un moment narratif intense et, à mes yeux, captivant.

Et ce bilan positif ne peut pas se faire sans la dynamique du jeu elle-même (et du meneur bien sûr, comme toujours bravo pour ton inventivité, ton interprétation, ta gestion, Frère Amiral ;) ). Le principe de jeu du Sénat "réaliste" en alternance avec des histoires gigognes faisant intervenir l'imaginaire pour finalement construire, dans l'ensemble, une narration dans la pure tradition du Fantastique (littéraire), c'est très très très sympa! Une partie longue passe en un clin d'oeil, parce que les longueurs potentielles d'un univers unique ne durent pas. Les dynamiques entre joueurs changent à chaque nouveau personnage incarné, ça équilibre les relations, c'est pas désagréable non plus. L'exercice rôlistique en soi du saut de personnage est assez chouette.
Ensuite, c'est certain, c'est un peu ambitieux cette "méga-campagne méga-ouverte", il va falloir en effet accumuler les documents au fur et à mesure que l'univers s'étoffe, mais c'est le prix de la création d'un monde, justement... Et l'avantage en terme de jeu et de dynamique de groupe social est vraiment plaisant!
Je reste néanmoins un peu sceptique quant à la question mécanique évoquée en cours de partie. Le seuil du 20 me pose encore un peu problème. Je ne saurai pas dire pourquoi mais je ne suis pas encore convaincu à 100% de la solution trouvée, elle a un petit côté "solution-sparadrap" qui pourrait vite montrer à son tour ses limites. Peut-être qu'un petit temps de réflexion en dehors de l'élan du jeu ("môôôh" dit l'élan) permettrait de régler le problème/finir de me convaincre.

Enfin voilà, un bilan very très positif pour ma part (ah oui j'oubliais, le miam et le glou étaient impec, mais effectivement faut qu'on fasse gaffe à pas gastronomiser nos fiches et matériel...)

hâte de voir le développement de tout ça!!! (suite du scénar, évolution des personnages, nouveaux joueurs, solidification du système...)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 2 Juin 2014 16:42 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Jeu 27 Fév 2014 13:26
Messages: 546
Localisation: fontenay sous bois (94)
aller hop, à mon tour !

Fiou, une partie à 6 ça faisait longtemps :shock: !!! C'est fou comme c'est tout de suite vachement plus bruyant et bordélique :lol:
Hormis ça et la gestion de la bouffe sur la table, je trouve qu'on c'est quand même bien amusé ^^

Je suis d'accords sur les limites des fiches et autres outils qui seront très vite nécessaires pour arriver à gérer... ben tout ce qu'il y a à gérer, parce-que c'est vrai que ça s'accumule vite nondidiou :mrgreen:
Idem pour les relations avec les autres sénateurs, car mine de rien, ça fait du monde juste pour le sénat et si on rajoute encore une petite dizaine de relations (familles, serviteurs et autres pnj récurrents...) une fiche dédiée à ça uniquement devient nécessaire effectivement :P. Et là je ne parle que du monde des vivants :roll:

Pour l’échelle des difficultés que doit affronter le sénat avec ses 21 familles, peut-être que le hasard des 3d20 est un peu violent à gérer pour le meneur non ? (à ma demande, Nico' a lancer 3d20 au lieu d'un seul, pour connaitre le score à atteindre afin de réparer la première enceinte de la ville, alors méchamment abimée selon les dires. Le résultat des 3d20 a été de 42. Il nous a fallu combiner 42pts de ressources en Commerce et artisanat à 5 joueurs. Sachant qu'une compétence de famille varie entre 1 et 20 au début de la partie et que ça part vite !!!).

Je me suis posé la question de ce que donnerait une échelle où toutes les familles donneraient...
  • Menace légère (1 ressource/famille) = 21
  • Menace à prendre en compte (2 ressources/famille)= 42
  • Menace sérieuse (3 ressources/famille) = 63
  • Menace urgente (4 ressources/famille) = 84
  • Menace critique (5 ressources famille) = 105

ça fait, mine de rien, très vite des gros scores, alors que les ressources sont généralement mises par les PJ qui sont présent (les PNJ pioncent...ou font la sourde oreille). Hors, on a bien vu que même à 6 comme lors de cette partie, atteindre 42 ne s'est pas fait sans mal et certains se sont saignés pour permettre d'y arriver.
Du coup je me dis, soit baisser les scores de difficultés, soit permettre aux joueurs de regagner plus rapidement des pts de ressources (comment ? zat iz ze quouéchtionne) pourrait etre une solution...
Bien-sur le but n'est pas non plus que tous les problèmes soient résolus "finegueure inne ze noze" hein, de temps en temps un bon gros dilemme de salopard qui met les coucougnettes dans un étau c'est cool :mrgreen: Mais si chaque menace est rude, j'ai peur que les phases de gestion ne s'en trouve que rallongées un peu quand meme. Apres à voir l'equilibrage de temps de gestion par rapport au reste ^^.

Idem, je ne sais pas si tu pensais te faire un outils pour les familles PNJ prêtes à mettre la main à la pâte Nico' ? Parce-que bon, pour l'instant elles se mouillent pas trop ;).
Sinon je pensais à la création de fiche de famille. Peut être que quelques points "de tradition familiale" directement donné dans une ressource précise typerait le ton sans non plus imposé puisque de toute façon, le reste est en full hasard. Ou alors le fait de savoir comment ta famille était au moment où tu prends la tête de celle-ci et de comment tu l'as faite évoluer... bref des pistes qui me passaient comme ça par le crane :P

Pour le problème du 20 sur le dé (20 étant TOUJOURS un echec critique à Bibracte et quand on fait son score exacte c'est une réussite critique, ça faisait suer quand une compétence était à 20... Echec Critique ou Réussite Critique ? Il fut décidé que le score de 20 n'existe pas sur une feuille de perso, soit on a 19, soit on a 21), je n'ai pas non plus eu d'illumination flamboyante... mais possible que ça merdouille dans certaines situations ouep. Donc continuons de tester \o/ !!!

EDIT : Hop message edité pour tenter d'etre un chtouille plus clair pour celles et ceux qui n'etaient pas à la partie :P

_________________
"je fais du jeu de rôles, pas des math !"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 2 Juin 2014 19:00 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Sam 8 Mar 2014 00:26
Messages: 586
Hello à tous!

Désolé, je me sens obligé de faire un point "bon fonctionnement du forum". Total mea culpa, ça n'apparaît nulle part pour l'instant, je n'y avais pas pensé, mais on progresse en remarquant ses limites et en les améliorant.

Vous parlez de choses que seuls vous qui étiez présent pouvez comprendre. Ce qui veut dire que quelqu'un (comme moi par exemple) qui voudrait s'intéresser à vos discussions, à vos réflexions, et même y prendre part via quelques suggestions ne peut tout simplement pas le faire, parce qu'on ne comprend rien.

Si vous abordez un point (le "problème du 20", "le niveau de menace des familles en 3d20 ou que sais-je", "le problème qui a pu blesser Darm (lui, pas son perso)", tout ce dont vous voulez parler, que ce soit fictionnel, mécanique, ou systémique (y compris du contrat social, ou tout ce qui a trait aux relations entre les joueurs), etc), il me semble important de le décrire avant, suffisamment pour que quelqu'un qui n'était pas là puisse comprendre de quoi vous voulez parler. Ou si ça traite d'un point abordé ailleurs sur ce forum, un lien vers cet ailleurs serait appréciable mais déjà moins nécessaire. Après rien n'empêche à un visiteur de passage (comme moi par exemple) de poser plus de questions s'il a besoin d'approfondir un point s'il sent qu'il risque de faire un contre-sens, mais sans cette base minimum toute personne extérieure à la partie va se détourner de ce fil de discussion.

Et il me semble que détourner les gens qui voudraient partager avis, retours d'expériences et débats jeuderôlistiques n'est pas vraiment le but qu'on recherche ici.
Ou alors, vous précisez en titre de ce fil de discussion qu'il est [Privé] ce qui signifiera qu'il est réservé à certaines personnes préalablement définies et signifiera aux autres (comme moi par exemple) qu'il n'y trouvera rien pour lui. Mais là encore, j'ai pas vraiment l'impression que ce soit le but de ce forum, de ce qu'on essaie de construire avec ce forum.

Je comprends bien que l'exercice n'est pas naturel et qu'il demande une rédaction plus construite, mais je pense que ce serait incroyablement plus enrichissant pour ce forum, pour ses utilisateurs (vous compris), et pour tous les fruits que ça pourra apporter à vos parties, à vos pratiques, et à vos jeux. (Faites le parallèle avec votre présentation, où je vous ai demandé de l'écrire en pensant à ceux qui ne vous connaissent pas encore, et pas pour nous autres vieilles connaissances. Ça a demandé plus de travail mais c'est vraiment pertinent. D'autant plus (il y aura une communication à ce propos trèèès bientôt) qu'on peut d'un clic voir la présentation d'un posteur depuis n'importe lequel de ses posts.)

Voilà. Si vous voulez bien éclaircir tous ses messages plus haut qui ont l'air passionnant mais qui me laissent dehors à juste en entendre des *boum* *boum* parce que j'ai des baskets et que non monsieur vous pouvez pas entrer c'est une soirée privée ici, je vous en serai reconnaissant. n_n


P.S: à me relire, j'ai l'impression qu'on pourrait y déceler un ton "un peu énervé". En fait pas du tout, je suis même content de voir une limite, comment y remédier (faut que j'écrive un truc genre "charte de bon retour" à ce propos ^^'), et je me rends compte de tout le potentiel que ça apporte, je suis carrément excité. ^^
Jamais j'ai lu un rapport de partie avec les limites et problèmes et qui a soulevé en moi une telle envie de me plonger dedans, y réfléchir, partager et espérer voir les choses s'améliorer et un jeu grandir. C'est hyper excitant (j'en tremble presque). Je sens la force potentielle du Germi et ça m'enchante. n_n
Mais il va nous falloir pour ça un minimum de discipline. n_n'

_________________
Image
Brand a écrit:
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 2 Juin 2014 19:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Dim 6 Avr 2014 13:54
Messages: 32
Pour ma part c'était une excellente partie, la preuve en est qu'on a presque tous survécu jusqu'au bout et que malgré la fatigue extrême à la fin, c'était toujours aussi dynamique.

Pour l'organisation physique, je pense qu'on pourrait séparer l'espace "papiers" de l'espace "bouffe" et limiter les risques. Comme c'est une campagne ouverte et que nos feuilles ne sont pas à notre seul usage, on peut moins se permettre de les dégueulasser que d'habitude (pratique que je ne condamne d'ordinaire que pour le principe, si quelqu'un a une feuille crade ça n'emmerde la plupart du temps que lui-même sauf si c'est en renversant un verre de coca partout ^^).
Bref.

J'irai plus loin que Kersa pour les feuilles annexes. C'est vrai que c'est compliqué pour Nico d'avoir autant de familles et autant de nobles à gérer, et je comprend pourquoi les familles PNJ s'investissent actuellement si peu. Improviser pour une poignée de pnj c'est faisable, pour un sénat entier et ceux qui en découle c'est trèèèès tendu.
Pour régler cette question, les joueurs devraient je pense prendre une part plus active dans l'interprétation des familles.
* D'abord créer une feuille familiale dans laquelle ne seront pas reprises les relations du chef de famille, mais où seront notées de manières aussi claires et concises que possibles :
-- les biens, activités (concrètes, comme les mines, les ateliers, où ça se trouve, etc)
-- les biens et forces actuellement engagées (parce que ça a forcément une implication, que ça finira par revenir pour partie [je pense aux troupes engagées dans la guerre], que ça amènera forcément le chef de famille à faire certains choix plutôt que d'autres pour défendre les intérêts de sa famille)
-- la politique de la famille (ce qu'elle cherche à acquérir, restaurer, mettre en avant, améliorer, etc)
-- les éléments de background au fur et à mesure qu'on les ajoute et les décrit
-- on peut y réécrire les scores actuels d'artisanat, druides, armées, richesse, influences intérieure et extérieure, afin que la fiche soit complète.

* Ensuite, indiquer sur la feuille du personnage chef de famille les grandes lignes de sa politique, de ses alliances... et noter comme il est, quel genre d'individu c'est, comment il se comporte et pour quelles raisons, afin que Nico ait des pistes pour le PNJser quand le joueur n'est pas là.
Puisque c'est très ouvert, on ne devrait d'ailleurs pas hésiter à quitter nos actuels personnages pour en incarner et enrichir d'autres, en faisant de la même manière que pour les romains (c'était cool d'ailleurs ce passage). En parlant de ça, vu que Eol se barre en Helvétie à la tête d'une armée, si je suis là pour la prochaine session j'en profiterais bien pour camper un autre sénateur en attendant son retour.
Pourquoi se priver de prendre dans les mécaniques de Piranha'stasi quand ça s'y prête. ^^

[note edit à propos de "la question du 20" : il s'agit d'un "trou" dans le gameplay concernant la progression des compétences et autres machins quantifiables sous lesquels on peut tirer un D20.
Le 20 est actuellement toujours un échec, et les valeurs au-dessus de 20 transfèrent leur valeur excédentaire à partir du 1 pour déterminer quels sont les nombres entrainant une réussite critique. De 1 à 19, c'est la valeur de la comp' qui correspond à la réussite critique. Cela entrainait une non-progression entre le 19 et le 21. La solution choisie par Nico a été de supprimer la valeur 20, les valeurs passant désormais directement de 19 à 21, tandis que la valeur 20 n'existe plus.]

Pour la question de la compétence à 20, pour ma part j'aime bien le fonctionnement de Pendragon à ce sujet et le fait qu'on ne puisse pas échouer ne me parait pas un problème en soi (puisqu'au final c'est celui qui obtient le plus gros score sur le dé qui l'emporte). Et on a beau vouloir conserver un peu d'aléatoire, quand un gars qui a 5 en affronte un qui a 20, c'est quand même évident que c'est plié.
On voudrait pouvoir croire qu'en certaines circonstances (le destin diront certains, le cul bordé de nouilles diront d'autres) l'incompétent peut triompher de l'expert. Mais justement le système choisit ne le permet pas.
à 5 contre 25 (cas extrême), le 5 perdra toujours puisque les succès critiques de celui à 25 seront reportés sur les nombres 1 à 5. Selon un système pendragonique, les critique seraient de 15 à 25 pour le 25, permettant ainsi au 5 de vaincre le 25 si celui-ci fait moins de 5 et en-dessous du 5 qui aurait avec lui une sacrée moule.
Puisque ici le perdant peut poser les limites de la description, j'aurai tendance à dire que la perte de la possibilité d'échec en atteignant 20 est tout de même bien contrebalancée.
Voilà pour mon analyse personnelle à tête reposée de la question du système de jet, mais le fonctionnement actuellement choisi ne me dérange pas vraiment, son incidence restant mineure (quoique je pressens que de nombreux jets dans ce jeu, surtout les familiaux, se joueront au-dessus de 20).

_________________
<<Je m'empresse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer.>>
- Beaumarchais


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 2 Juin 2014 19:51 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Jeu 27 Fév 2014 13:26
Messages: 546
Localisation: fontenay sous bois (94)
Arf mea culpa, lancé tête baissée dans le truc, j'en perds mes principes :p
j’édite mon message plus haut pour le rendre plus... compréhensible au quidam de passage ;)

_________________
"je fais du jeu de rôles, pas des math !"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 4 Juin 2014 15:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Ven 23 Mai 2014 23:44
Messages: 45
dans Bibracte, les dès ne donne pas de compétences mais des capacités.

Eritis n'est pas incompétent, il est affaiblis, cela ne l'empêche pas d'être un Cavalier d'Elite versé dans l'Art de la guerre et connaissant les Techniques de combat.

tu confonds donc compétences et Capacités. ^^


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 4 Juin 2014 15:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
Voir le profil

Inscription: Dim 6 Avr 2014 13:54
Messages: 32
Citation:
progression des compétences et autres machins quantifiables sous lesquels on peut tirer un D20.


J'ai bien conscience de la faiblesse des mots utilisés pour décrire ce dont on parle, mais je parlais de manière générale sans la moindre référence à la partie du weekend dernier (qui n'était pas une opposition à 5 contre 25 d'ailleurs, loin de là [15 contre 18 en valeurs de caracs+comps pour l'opposition fatidique si ma mémoire est bonne]).
D'ailleurs le problème du 20 (d'où l'absence de précision dans les posts précédents je pense) ne se pose pas pour les caractéristiques des personnages (il ne me semble pas qu'elles évoluent, si ?), mais bien pour tout le reste (statut familiale, relations avec les personnages, etc).

Ce qui me fait penser que les jets en opposition sont peu nombreux avec ces "machins quantifiables" là, ce qui pose d'autres questions sur l'absence ou non de possibilité d'échec (mais alors on pourrait simplement généraliser ce que fait déjà souvent Nico, à savoir la limite basse nécessaire pour réussir "fais au moins 10 sur ton dé pour réussir", et qui ne tient compte qu'en second lieu de la valeur sous laquelle tu tires pour différencier un échec d'une réussite).

_________________
<<Je m'empresse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer.>>
- Beaumarchais


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com